Rencontres Sociales

Interviews et textes de références

"CE et Economie sociale"

28 août 2009

Nous publions ici le texte de présentation de la manifestation "3001, l’Odyssée des possibles" (cf."Agenda"). Il constitue à nos yeux une importante contribution au débat sur les relations CE / Economie sociale qui fonde Rencontres sociales.

Combien de comités d’entreprises reçoivent par courrier ou par mail ce type d’appel : « Offrez des cadeaux d’entreprises en bénéficiant de prix très agressifs » ou encore « -20% sur tous nos séjours balnéaires, animation française garantie »... Quelle réponse apporter à toutes les sollicitations des « marchands » qui prennent le champ d’intervention des comités d’entreprises comme un marché à conquérir, sans se préoccuper de l’économie générée et des conséquences sur le social ? Remettre les femmes et les hommes au cœur des préoccupations de l’économie, l’actualité nous rappelle avec violence que s’écarter de cette logique, c’est dénaturer l’Humanité

3001, L’ODYSSEE DES POSSIBLES

"La question du rôle d’un comité d’entreprise : le CE

Un rôle primordial, le rôle économique Depuis les lois Auroux de 1982, le CE c’est avant tout un droit à l’information des salariés. Et ce droit est le principal outil dont disposent les représentants des salariés pour se défendre. Tous les ans, plusieurs commissions se réunissent pour analyser les informations de l’entreprise. Que ce soit l’économique, la santé et les conditions de travail ou encore l’emploi et la formation, les commissions ont également un droit d’expertise garanti par un financement spécifique.

Une démarche volontaire pour des actions sociales et culturelles novatrices
A travers ses actions sociales, un CE se doit de sensibiliser les salariés à des orientations, un programme, une réflexion sur ses activités. Chaque CE qui se lance dans une démarche de projet dans ce domaine est souvent isolé. Rejoignant les grands mouvements d’éducation populaire, le CE peut être un lieu de lien social où le savoir, la culture… se construisent.

Un projet « 3001, l’Odyssée des possibles »
« 3001, l’Odyssée des possibles » est l’occasion de réaffirmer le rôle économique et social des CE et leur place légitime dans le champ de l’économie sociale. Les CE sont en concordance avec les principes de l’économie sociale : absence de profits privés, démocratie et but non lucratif. En ces temps de crise profonde, il faut défendre les valeurs des CE, il faut que les salariés se réapproprient cet outil démocratique que des années de luttes ont permis d’obtenir.

« 3001, l’Odyssée des possibles » sera l’occasion pour les CE d’apporter la preuve que l’on peut mettre en action les valeurs dont on constate souvent l’absence dans les entreprises dans lesquelles œuvrent les CE.

Dans ce domaine, la situation est difficile. Pour répondre aux « besoins » des salariés, les CE ont tendance à se tourner vers la facilité et accompagner ces « besoins » créés par les médias. En 2009, le gouvernement supprime la fête de la lecture, le ministère de la culture en est à sa plus simple expression, le tourisme social est attaqué de toute part, n’importe qui pourra bientôt se déclarer organisateur de voyage…

Les budgets des CE, modestes ou non, représentent une masse non négligeable qui peut peser sur les choix de société et pas seulement être la cible des marchands.

Une crise d’identité des comités d’entreprise ?
Les CE s’appuient d’un côté sur une approche qui propose de « penser autrement » le champ économique, social et culturel et de l’autre côté sur les syndicats. Aujourd’hui, ces deux piliers qui soutiennent les CE sont menacés par la marchandisation des activités et la désyndicalisation.

Tous les syndicats sont appelés à s’associer à la démarche qui propose de montrer qu’en plus de son rôle économique, le CE peut apporter un socle de réflexion pour les salariés dans le champ de l’économie sociale. Le CE est certes un outil des syndicats et des salariés, mais aussi un outil pour construire une autre économie.

L’Odyssée des possibles est ouverte à tous les Comités d’Œuvres Sociales, les CMCAS, les comités d’entreprises et les structures similaires.

L’ensemble du champ de l’économie sociale est invité dans les diverses manifestations (Mutuelles, SCOP, ….)

Les CE et l’économie sociale
Leur domaine d’intervention est parfois aussi étendu que celui d’une mairie, de la restauration aux loisirs, en passant par la culture. C’est donc un rôle politique au sens des salariés citoyens que remplit le comité d’entreprise.
Les élus doivent donner une vision claire de leur choix au salarié. Il apparait nécessaire de revenir sur les orientations politiques et d’en expliquer le sens. _ Les syndicats sont logiquement impliqués dans l’ensemble du champ d’intervention des CE.

Créer du lien social pour un salarié - citoyen
Institution démocratique à but social et non lucratif, les CE ont pour ambition de créer du lien social entre les salariés, de promouvoir la culture pour tous, l’éducation populaire, le commerce équitable, le tourisme social, les débats économiques ou encore des actions sur la santé au travail.

Dans l’économie sociale, plusieurs champs d’intervention pour les CE : produire et consommer autrement, entreprendre autrement, échanger autrement, se former autrement, financer autrement.

Vers une charte des CE de l’économie sociale ?
Une charte spécifique de l’économie sociale sera proposée en débat aux comités d’entreprises et structures assimilées du Nord Pas de Calais. Une telle charte serait une importante avancée sociale vers plus de solidarité de respect et de démocratie d’entreprise.

CE Cheminots Nord Pas de Calais

Dans la même rubrique

Sur le web (fils RSS et sites associés)

Actualités

Tous les articles de la rubrique

Livres et publications

Tous les articles de la rubrique

Creative Commons License Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons
Ce site est réalisé avec logo spip logiciel sous licence GNU/GPL - Contact - Plan du site - Rédaction