Rencontres Sociales

Regards

"LA PASSION DE LA SOLIDARITE ET DES LIBERTES"

25 novembre 2011

Danielle Mitterrand nous a quitté la semaine dernière.
Parmi les nombreux hommages rendus à cette grande militante, nous publions ici celle de Gus Massiah, membre du Conseil de surveillance de RS.

"Danielle Mitterrand avait la passion de la solidarité et des libertés. Elle s’est engagée directement chaque fois que la défense des droits était nécessaire, de toutes ses forces, au-delà de ses forces. Elle était une grande résistante. Elle avait prolongé son engagement dans la Résistance en France contre l’occupation à une résistance générale contre toutes les formes de domination et d’oppression. Elle ne supportait pas l’injustice et elle y voyait, avec une grande acuité, les causes des misères et des exploitations.

Danielle Mitterrand poursuivait la recherche constante des liaisons difficiles entre les droits individuels et les droits des peuples. Elle appuyait constamment les avancées du droit international et particulièrement le droit à l’autodétermination dans toutes ses conséquences. Elle reliait le combat pour les droits civils et politiques avec celui pour les droits économiques, sociaux et culturels. Elle y rattachait les droits environnementaux à inventer. La Fondation France Libertés dont elle était l’âme et la fondatrice, exigeante et infatigable, est devenue le recours des luttes les plus difficiles, celles des peuples les plus abandonnés et les moins reconnus. Et surtout, elle avait insufflé à la Fondation cette capacité extraordinaire, celle de mettre en évidence ce que ces luttes et ces peuples apportent à la construction d’une conscience universelle. Ce à partir de quoi se définit le fondement de tous les droits : le droit à la dignité de chacun, chacune et de tous.

Danielle Mitterrand avait une exceptionnelle capacité à saisir l’essence des choses. Elle reliait naturellement le social, les libertés et l’écologie. C’était pour elle le fondement de la politique et de la géopolitique. Elle aimait se référer à l’importance des quatre éléments et les traduisait en propositions politiques alliant la résistance, instinctive et construite, à la recherche raisonnée des alternatives. Elle mettait en avant l’air, l’eau, le feu, la terre. La terre dont l’expropriation fonde la colonisation sous ses différentes formes. L’air qui s’impose aujourd’hui avec l’urgence climatique. Le feu, sous ses différentes formes énergétiques, sans cesse convoitées à travers les guerres. Et surtout l’eau, source de vie, qui est devenue l’action première de la Fondation France Libertés. C’est cette vision complète qui a déterminé les programmes de la Fondation et qui donnait sa cohérence à l’action et à l’engagement de Danielle Mitterrand."

Gustave Massiah

Dans la même rubrique

Sur le web (fils RSS et sites associés)

Actualités

Tous les articles de la rubrique

Livres et publications

Tous les articles de la rubrique

Creative Commons License Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons
Ce site est réalisé avec logo spip logiciel sous licence GNU/GPL - Contact - Plan du site - Rédaction