Rencontres Sociales

Portraits

Une syndicaliste « clé »

Agnès Naton

2 mai 2009

Secrétaire confédérale de la CGT, Agnès Naton occupe une place de choix dans les champs de Rencontres sociales.

Le 28 septembre, elle invite l’ensemble des associations signataires contre le fichier EDVIGE à se réunir au siège de la Porte de Montreuil. Entre temps elle prépare le rapport de rentrée de son organisation syndicale tout en veillant sur les nombreux dossiers dont elle est responsable au sein du Bureau confédéral.

Agente de la poste, Agnès Naton assurait jusqu’il y a peu le secrétariat de l’Union Départementale de Haute Savoie conjointement au mandat que lui avait confié le dernier congrès de la CGT.

En charge de l’exclusion, elle représente la CGT au sein du réseau Alerte et est signataire de la Charte pour une Economie solidaire. Elle aura été une participante active du Grenelle de l’insertion. Mais elle est aussi désormais responsable du dossier Economie sociale qu’elle suivait jusque là auprès de Jean-Christophe LeDuigou. Par ailleurs elle suit le dossier Culture, plus important au sein de la CGT qu’au sein des autres organisations syndicale et a la responsabilité d’Ensemble, le nouveau mensuel de la CGT. Enfin elle préside l’Avenir social, organisation de solidarité de la CGT.

L’ensemble de ces importantes fonctions font d’Agnès Naton une personnalité « clé » au sein des champs de Rencontres sociales.

Elle est par ailleurs l’épouse de Jean-François Naton, conseiller confédéral et un des représentant de la CGT au sein des instances de la CNAM-TS.

Dans la même rubrique

Sur le web (fils RSS et sites associés)

Actualités

Tous les articles de la rubrique

Livres et publications

Tous les articles de la rubrique

Creative Commons License Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons
Ce site est réalisé avec logo spip logiciel sous licence GNU/GPL - Contact - Plan du site - Rédaction