Rencontres Sociales

Initiatives

AMACCA

25 août 2010

"Aujourd’hui, nous pouvons considérer que le réseau des AMACCA existe. Les premières expériences permettront de croiser les observations et d’avancer."

Mots clés

AMACCA, un point global.

1 / De la naissance du concept à la création de la première AMACCA La crise culturelle étant marquée par « un quantitatif marchandisé, vecteur d’inégalité et d’uniformisation » qui écrase « un qualitatif diversifié d’intérêt général » - nous pouvons même remarquer le développement d’une culture toxique, comme il existe une agriculture toxique pour l’être humain - un esprit de réforme devient impératif et la démocratie doit réexaminer ses outils.

AMACCA

Après quelques années d’observation, Olivier LANOË cherche en 2007 à bâtir un dispositif inspiré par l’expérience des AMAP (Citoyen et Agriculture Paysanne) et qui serait transposé dans le champ des politiques culturelles, pour « une culture par tous et pour tous ». L’évolution de la place que tient la culture dans nos sociétés, des politiques publiques en sérieuses difficultés, des conditions de travail des artistes, n’a fait qu’encourager l’entreprise de ce chantier.

Quelques objectifs :

- relier les citoyens aux producteurs d’émotions, de sens, de conscience et de plaisirs que sont les artistes, les chercheurs etc... remettre collectivement la main sur les moyens de compréhension, de perception de soi et du monde, afin de mieux appréhender les enjeux actuels (société, planète etc...).
- faire de la culture un bien commun (et non une marchandise).
- pouvoir s’implanter sur tous types de territoires (urbains, ruraux).
- avoir une capacité à structurer économiquement, durablement. Le maillage d’un réseau est une composante essentielle du projet. C’est la dynamique sociale, citoyenne, qui décidera de son ampleur.
- associer micro-mécénat et gouvernance citoyenne qui sont au cœur de l’amorçage et du fonctionnement de ce modèle socio-économique.

Le concept est écrit dans ses grandes lignes en 2008.

Olivier Lanoë et Laurence Mullenbach choisissent un nom : ce sera AMACCA, Association pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique (en référence aux AMAP : Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne).

Mai 2008 : publication d’une description générale du dispositif pour proposer une première approche sur le blog http://amacca.centerblog.net/

Juin 2008 : première présentation publique globale de l’AMACCA devant des citoyens de La Ciotat. Ils souhaitent se lancer les premiers dans cette aventure. Il faudra attendre un an pour qu’ils se déclarent officiellement en association auprès de la préfecture. La rédaction de statuts spécifiques est en effet terminée en juin 2009, date de création de la première AMACCA - elle est portée par un Collège solidaire de 11 personnes (aucune n’est issue du milieu culturel - c’est un point caractéristique à souligner).

2 / Préparation de cette première AMACCA (à La Ciotat), et sensibilisation des territoires pour le développement du réseau. Septembre 2009 : Olivier Lanoë en devient membre et travaille le projet pilote avec les fondateurs membres du collège solidaire.

La première année est essentiellement consacrée aux formalités administratives, à l’écriture d’une charte éthique par de conseil solidaire de l’AMACCA (signée le 19 octobre), à des rencontres avec les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire de la région, aux premiers contacts avec les collectivités territoriales, à la participation à des forums professionnels, à des colloques, à la requête fiscale afin d’obtenir de la part du fisc une confirmation écrite du bon droit à émettre des reçus fiscaux.

Leblog AMACCA est de plus en plus visité avec une accélération en janvier 2010, suite à la publication d’un dossier sur le site Rencontres Sociales.

A partir de là, Olivier Lanoë reçoit des emails qui affluent des quatre coins de la France. Le dossier est repris par plusieurs sites alternatifs ou institutionnels, les commentaires ajoutés nourrissent le débat et la visibilité sur la toile. Institutions, responsables associatifs, artistes, étudiants, opérateurs culturels, têtes de réseaux des secteurs de l’ESS et de la culture, ne cessent d’écrire pour en savoir plus.

Aujourd’hui ils sont suffisamment nombreux pour pouvoir permettre d’affirmer qu’un réseau d’AMACCA est sur le point de voir le jour à un niveau national. Ceci s’est développé avec beaucoup de vélocité (initialement, une communication destinée à la région PACA, devait commencer à l’automne 2010 seulement). Presse nationale : l’Age de faire, Beaux Arts Magazine, Mouvement. Presse locale : La Marseillaise, La Provence.

Depuis janvier, les sollicitations sont nombreuses et il devient nécessaire de rencontrer et d’informer au-delà du blog afin de partager le sens du projet dans le détail de son éthique.

Pour la cohérence du réseau, il faut accompagner le mouvement et veiller à la bonne interprétation du projet à son échelle nationale. Evidemment, devant la simultanéité des attentes, il a été impossible de répondre à toutes les invitations. Progressivement chaque région devra être prise en compte. Quelques actions permettent néanmoins de mesurer l’écho provoqué par le concept, et la diversité des demandes d’intervention :
Octobre (2009) : Présentation de l’AMACCA à la Boutique d’écriture à Montpellier
Novembre : participation à un colloque sur « le mécénat croisé » (Boutique d’écriture et DRAC LR).
Février : Mention du dispositif alternatif AMACCA dans la publication « complément d’objet » du ministère de la culture.
Mars : l’Université Lyon 2 demande une demi-journée de présentation du modèle économique AMACCA pour des étudiants en master2pro (Développement Culturel et Direction de Projets).
Avril : Présentation à Bordeaux de l’AMACCA à la demande de l’Observatoire des Politiques Culturelles de Grenoble lors d’un séminaire national de formation pour élus et cadres territoriaux intitulé « Culture et développement durable ».
Mai : Olivier Lanoë et Laurence Mullenbach partent pour une tournée de conférences débats sur « AMACCA » à la demande de divers opérateurs : en Limousin (Contrechamps et Parc National du Limousin), Morbihan (Arts et COB, Ecole Nicolas Hulot), Finistère (à La Carène, SMAC de Brest ADESS de Brest-BMO-CRES), Iles et Vilaine (Brocéliande Richesses Associatives). Poursuite de la tournée d’information pour « La Grainerie » à Toulouse lors de rencontres professionnelles circassiennes Catalogne / Midi-Pyrénées (« Cirque en transhumance » et « Caravane de Cirques »).
Juin : Interventions sur Paris : Pour le réseau Actes-if (vingt et un lieux de diffusion) avec deux temps de présentations et débats dans le théâtre « Le Vent se Lève » et pour se rapprocher d’autres contacts : presse, fondation, réseau agenda 21 de la culture, réseau des maisons des associations de Paris, acteurs solidaires.

D’autres actions et rencontres sont prévues pour l’automne 2010 : en Novembre à Lyon lors des Entretiens Jacques Cartier (à la demande du service culturel de la ville de Montréal).
Novembre est aussi le mois de l’ESS, aussi les propositions apparaissent (CG35 Rennes, Paris)
L’Université de Lorient sollicite une intervention pendant la prochaine année scolaire.
Présentation pour AC-PACA lors de leur prochaines rencontres.

De nouvelles formes de transmission sont prévues. Aussi, une fois la conception d’un « module d’intervention sur les territoires » achevée - cela reste suspendu aux résultats des recherches de financements en cours – Il s’agit de proposer avec ce module un « bouquet » d’action : conférence, ateliers pratiques avec les citoyens, concert. (Objectif : essaimer, initier, implanter, relier au réseau). Le financement pour élaborer ce « module » a été reconnu comme prioritaire par une fondation afin d’accélérer le tissage du réseau.

La conception et la réalisation d’un site devient indispensable, L’AMACCA de La Ciotat doit aussi continuer son ancrage.

L’AMACCA de La Ciotat vient de recevoir la confirmation écrite des services fiscaux à propos de son droit à émettre des reçus fiscaux. Ainsi l’outil AMACCA est maintenant prêt pour les citoyens de cette ville et de ses environs. Les membres (25 à ce jour) prévoient un évènement culturel pour l’automne. Le micro mécénat est possible dès aujourd’hui.

IMPORTANT : Le nom AMACCA est maintenant protégé (INPI).

3 / Informations complémentaires Une structure culturelle de la vallée de la Somme vient de recevoir un financement européen pour initier un départ de réseau AMACCA dans sa région. Début du chantier en août, création de poste dédié, en octobre 2010.

L’équipe initiatrice a prévu dans son financement l’organisation des premières rencontres nationales AMACCA.

Une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) se crée dans le Gers, elle à prévu d’intégrer dans les prochains mois une AMACCA en son sein. Une configuration dans laquelle AMACCA peut avoir effectivement une place pour représenter les citoyens dans la SCIC.

Aujourd’hui en terme de « potentiel AMACCA » nous pouvons considérer que le réseau existe, la centaine de contacts est largement dépassée. Le projet est partagé sur le fond à l’unanimité, des interrogations persistent quant aux modalités d’amorçage. Les premières expériences permettront de croiser les observations et d’avancer sur cette question.

La région Poitou-Charentes a sa première AMACCA, « Les Coopérateurs », prés d’Angoulême. Ce réseau en émergence a du travail et de la réflexion à partager, des choix collectifs à poser. En matière de politique culturelle les citoyens (les spectateurs, le public) partent de presque zéro, mais en matière de gouvernance citoyenne – et en France en particulier - presque tout le monde part de zéro. C’est ce qui fait de l’AMACCA un outil au service d’un enjeux passionnant. A Nantes, Angoulême, Dinan, Lille, Paris, en Bourgogne, Ardennes, dans les Landes et ailleurs, des AMACCA ont déjà des énergies qui poussent à leurs créations, elles prendront le temps qui leur sera nécessaire pour éclore. Il serait fastidieux d’énumérer tout le monde, le site le permettra. Chaque semaine apporte de nouvelles connexions. A suivre...

Olivier LANOË - Pour le réseau AMACCA

Dans la même rubrique

Sur le web (fils RSS et sites associés)

Actualités

Tous les articles de la rubrique

Livres et publications

Tous les articles de la rubrique

Creative Commons License Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons
Ce site est réalisé avec logo spip logiciel sous licence GNU/GPL - Contact - Plan du site - Rédaction